Zachary Kakobe Des miracles bibliques se produisent encore aujourd’hui!
Voulez-vous recevoir le plus grand miracle? L'évêque Zachary Kakobe

{Concernant} Évêque Zacharie Kakobe

Eveque Zachary KakobeL’Evêque Zachary Kakobe est un revivaliste international et fondateur des Ministères Internationales de l'Evêque Zachary Kakobe i (BZKIM), une organisation fondée sur la foi et sans but lucratif, enregistrée aux Etats-Unis. Il est également le fondateur et le surveillant général de l’église « Full Gospel Bible Fellowship (FGBF) », enregistrée en Tanzanie. Il est pasteur d'une méga-église à Dar-es-Salaam, ville de Tanzanie, qui est l'Eglise mère et à partir de là, Il surveille plus de 400 églises branches (églises filles), qu'il a plantées d'une manière dispersée dans toutes les régions et les districts de la Tanzanie continentale.

L’Evêque Zachary Kakobe est de la nationalité tanzanienne, né le lundi 6 Juin en 1955 à Kibondo, en Tanzanie. Son voyage spirituel a commencé un certain dimanche de Pâques, daté le 6 Avril en 1980, lorsque il est né à nouveau pendant une Croisade de Guérison Miraculeuse qui eu lieu au niveau local et qui fut menée par un évangéliste renommé de la Tanzanie, l’évêque Moïse Kulola, dans l’église « Tanzania Assemblies of God Church » située à Ilala, en Dar-Es -Salaam, où il a été supervisé par le pasteur Titus Mukama. Vers la soirée de ce dimanche, l'évêque Moïse Kulola prêcha un message évangélique qui toucha Zachary Kakobe jusqu’à aller de l'avant à la chaire pour le salut. Il s'avança jusqu'à la chaire pleurant amèrement en public, et se repentit de tous ses péchés avec une intention réelle des profondeurs de son cœur, à se détourner de tous les péchés et les plaisirs trompeurs, alors il a accepté Jésus de tout cœur que son Seigneur et Sauveur personnel. Depuis ce jour, sa vie a été complètement transformée. Sa femme et ses amis qui l'ont connu avant, on déclaré que sa vie a été changée. Il a été né de nouveau. Il est devenu une nouvelle créature en Christ. Peu de temps après, il a fait l'église « Tanzania Assemblies of God Church » comme son église locale. Cette église est située dans le district de Temeke en Dar-Es-Salaam. Beaucoup d'années après sa conversion, il était un membre fidèle de cette église, et son pasteur était le feu Callist Masalu, qui était un serviteur de Dieu renommée en Tanzanie, pendant plus de quatre décennies.

L’appel de l'Evêque Zachary Kakobe dans le ministère était paranormal, ou pour le dire en simples termes, ce fut une expérience surnaturelle. En 1982, Jésus Christ est venu personnellement à son salon à deux différentes reprises, pour lui délivrer son message de l'appel dans le ministère. Sur toutes les occasions, Jésus venait à la salle les premières heures de la soirée, longtemps avant l'heure du coucher quand les affaires normales se passaient encore dans le salon. Pour la toute première fois, Jésus frappa à la porte hermétiquement fermée, et avant que la porte ne soit ouverte, il a passé sans l'ouvrir. Quand il entra dans la salle, la lumière de la salle s'est éteinte sans être désactivé par n'importe qui, et voila sa gloire éclaira toute la salle. Il a ensuite pris un siège et a commencé à dire, «Ne crains pas, je suis Jésus." Puis il dit qu'il envoyait Kakobe pour prêcher sa Parole.

Il a continué à dire à l’homme de Dieu, Kakobe, qu’il serait un berger d'un grand troupeau de moutons, et qu’il devrait soigner et paître des milliers de moutons et d'agneaux. En outre, il serait de superviser de nombreux autres troupeaux de moutons. Il prêcherait également l'Evangile à des multitudes en commençant par sa nation, puis aux grandes foules, dans de nombreux pays du monde. Finalement, li serait accompagné de beaucoup des signes et des prodiges puissants partout où il prêche la Parole de Dieu. Il a beaucoup parlé d'autres choses se rapportant au plan de Dieu pour la vie et le ministère de Kakobe. Il a conclu en lui demandant, plusieurs fois, d’être fidèle à lui jusqu'à la fin, enfin de voir toutes ces choses se manifester dans son ministère. Après les remarques finales, il ne donna aucune chance pour la discussion. Puis il a quitté à travers la même porte, et de la même manière, et immédiatement les lampes de la salle ont été rallumées automatiquement.

Assez étonnamment, après réception de ce message, Kakobe a réagi négativement à l'appel de Jésus-Christ. Dans une discussion de tête-à-cœur avec sa femme, Hellen, Kakobe lui dit: «Je suis désolé, je ne peux pas être un prédicateur de la croisade ou un pasteur. Je ne m'intéresse pas du tout dans ce genre de ministère. Mon intérêt ne autre qu’à devenir un grand homme d'affaires, et d'utiliser mon argent pour faire avancer l'Evangile de Jésus-Christ. Rien de plus, rien de moins! "A ce moment précis, Kakobe a été impliqué dans le ministère de l’aide à l'église "Tanzania Assemblies of God Church". Il a aidé l'évangéliste national, l’évêque Moïse Kulola, pour commencer un ministère de bande, et se servait de son équipement électronique pour enregistrer ses messages évangéliques de la distribution des bandes de sermon à un public plus large à ses propres frais. Il avait une charge de répandre la Parole de Dieu à travers les bandes de sermon de l'évêque Kulola.

Il a également été un partenaire dans le ministère de l'évêque Kulola. Il était chargé de donner tout ce qu'il avait à l'Evangile du Royaume de Dieu. Il n’avait absolument aucun intérêt à devenir un prédicateur de la croisade. A son église locale, « Tanzania Assemblies of God Church » il n'a eu une chance de prêcher ni aucune attribution d'enseignement lui était confiée. Il était juste un membre ordinaire de l'Eglise. Il dit à sa femme: «Si Jésus me donne une chance de répondre à son appel, ma réponse sera : « je ne suis pas intéressé à devenir un pasteur ou un prédicateur de la croisade, et je vais lui demander de me donner la puissance pour obtenir tant de richesses pour donner beaucoup de soutien aux prédicateurs de l'Évangile. "

Une couple de mois plus tard, de la même année, Jésus est venu encore à la résidence de Kakobe, dans une manière plus ou moins semblable à la précédente. Pendant cette deuxième visite, il n’a pas pris beaucoup de temps lui élaborer sur le plan de Dieu pour sa vie et son ministère, ce qui est aujourd’hui appelé BZKIM, néanmoins, cette fois-ci il parlait avec insistant et concluant en disant qu’il s’en faudra de beaucoup pour lui de revenir dans cette même manière et il l’a quitté.

La deuxième visite du Seigneur a-t-elle évolué la situation de l’état de réponse de Kakobe envers l'appel? Pas du tout! Kakobe continuait à être conservateur pour un certain nombre d'années sans fléchir. En Novembre 1987, l'évangéliste de la renommée internationale, ayant la passion pour l'Afrique, Reinhard Bonnke arriva à Dar-Es-Salaam en Tanzanie, et a tenu une croisade d'évangélisation. Cette croisade a attiré des multitudes de gens qui venaient un peut partout dans le pays. Kakobe était l'un des huissiers dans cette croisade. Le dernier jour de la croisade il y avait un grand œuvre de l'Esprit de Dieu. Des milliers de personnes ont décidé pour le Christ et de nombreux miracles se sont produits. Maintenant, il arriva au prédicateur de prononcer des mots d'adieu à la foule, et quand il eut fini, Kakobe a pris un peu de temps pour réfléchir sur la masse de gens qui se décidaient pour le Christ et des miracles qui ont eu lieu, dont on a grandement glorifié Jésus dans la ville et la nation dans son ensemble. Tandis qu'il pensait à ces choses, et aussi les deux visites de Jésus dans son salon, quelques cinq ans en arrière, il est venu à son esprit et d’un coup subit entendit une petite voix douce parlant dans son cœur en disant: «Fils, le prédicateur est en train de dire adieu aux multitudes, a qui maintenant est-ce la tache de faire gloire de mon nom après son départ? " Après cette voix, qu’est-ce qui s'est passé? Dans ses propres mots, Kakobe raconte l'histoire, "Cette voix m'a brisé le cœur en moi et tous mes os tremblèrent. J'étais dépourvu de l’énergie. Lorsque les multitudes chantaient joyeusement des chants de louange vers la fin de la croisade, je ne pouvais pas chanter avec eux, mais au contraire, je pleurai amèrement et cria au sommet de ma voix. Je me suis repenti de ma désobéissance obstinée à l'appel de mon Seigneur. Peu âpres, je Lui ai remercié d'être patient avec moi et Lui livré ma volonté, et dit: Me voici, Seigneur, utilisez moi comme Vous l’aurez voulu. Puis l'Esprit du Seigneur est venu puissamment sur moi, et je fus d’un coup soudain rempli de la puissance du Saint-Esprit. L'audace, la foi et un désir intérieur intense pour prêcher la Parole et prier pour les malades et les nécessiteux surgissent en moi. Je ne pouvais pas attendre une autre journée à prêcher sa Parole dans de Croisades de Guérison Miraculeuse! "

Après des préparatifs spirituels nécessaires, le temps est venu soit le 3 Août 1988 lorsque Kakobe avait entamé son voyage la prédication. Tout avec son équipe d’évangélisation, il se rendit à l'intérieur du pays pour commencer une série de Croisades de Guérison par voie d'appel de diverses églises pentecôtistes. Il a effectué au total dix croisades dans la région de Tanga, Kilimanjaro, Tabora, Mbeya, région côtière et Dar-Es-Salaam en en Tanzanie. Interprétant sur la splendeur de ces croisades, un Pasteur Titulaire dit: «Ces dix premières croisades de son ministère ont confirmé son appel." Dans ces croisades, la fréquentation du peuple était bien au-dessus de la moyenne. Des centaines de personnes se sont décidées pour le Christ dans chacune des Croisades Miraculeuses et spectaculaires qui s'est passée.

S'exprimant sur les miracles remarquables qui ont eu lieu dans ses dix premières croisades qu’il ne peut pas oublier, l’Évêque Zachary Kakobe dit : «Je ne peux pas oublier deux miracles remarquables que le Seigneur avait effectués. Le premier est celui qui était effectuée dans la croisade menée au niveau du village de Hedaru au marché, dans la région de Kilimandjaro, du samedi le 13 Août au lundi le 15 Août 1988. Notre croisade a été parrainée par l'Eglise « Swedish Free Mission Church ». Au premier jour de la croisade, les villageois étaient réticents à venir aux environs nlous, car ils ne croient pas aux miracles. Puis soudain, j'ai été rempli d'un certain type anormal de foi qui m'a incité à parler à des gens qui s’étaient éloignés de la foule, et leur dit d'apporter toute personne boiteuse qui est connu à tous les villageois. A un moment inattendu, après la prière, la personne boiteuse a pu se lever et marcher.

Juste dans les locaux de proximité, il y avait une dame âgée de 40 ans qui était boiteuse dès le ventre de sa mère, et tous les villageois la connaissaient. Elle était toujours transportée partout où elle voulait aller, car elle ne pouvait ni ramper ni grimper, voir même se tenir debout et marcher! Ils l'ont hâtivement amenée auprès de moi, et dirent, "Prédicateur, si cette dame va se lever et marcher, nous allons donc croire votre prédication." Puis je leur dit, "quelque chose d'extraordinaire va se produire ici même, dès maintenant! J'attends justement à ce que tous ces gens qui se tiennent debout au loin s’approchent ici. Veuillez vous approcher, « leur dis-je » et voir ce miracle avec vos propres yeux." Peu après, le lieu devenait de plus en plus bloqué avec des centaines de personnes qui étaient plein d'anxiété. Puis je leur dit hardiment, "Cette dame va se lever et marcher tout à l’heur." Après avoir déclaré ces mots, la peur s'est emparée de moi jusqu'a commencer à trembler, et tous mes os tremblaient. Ce genre de ministère était très nouveau pour moi! Ce fut un exercice d' 'apprentissage pour moi et une leçon de savoir comment opérer avec le don de Saint Esprit, ce la étant, comme si j’étais à l'École de l'Esprit Saint. Puis j'ai entendu une voix en moi disant: «Aujourd'hui, vous aurez honte, parce que vous dit quelque chose qui est absolument impossible. Par conséquent, votre ministère sera dégradé tout de suite."

Un peu plus tard, j'ai vu un de mes coéquipiers qui jouait avec l'accordéon avant de commence à prêcher. Il quittait la zone lentement pour se cacher. Puis j'ai entendu une petite voix encore en moi disant «Ne crains pas, mon serviteur, car je suis avec toi. Il suffit de dire un mot de prière et je ferai le reste." Cette voix-ci m'a fait ignorer la précédente, mais j'ai décidé de fermer mes yeux tout en priant, pour crainte de ne pas voir ce qui allait se passer autour de moi. Quand j’ai terminé la prière, j'ai décidé de laisser mes yeux fermés, pour ne pas pas voir le reste. Puis un silence de mort a suivi, et par la suite, des youyous, un grand cri strident - un étranger, aiguë et trillent souvent utilisé par des femmes africaines et dans d'autres cultures, comme signe de la joie - ce qui m'a fait ouvrir les yeux! Pour détecter ce qui se passait! Ça me fut une surprise de voir la dame se tenir sur ses pieds pour la première fois dans sa vie et commencer à marcher. La foule a été électrifiée avec des cris de joie et des hallelujah! Les nouvelles du miracle se répandirent si vite par la bouche à l’oreille que les gens sont afflué de toutes les directions, et même l'accordéoniste est sorti de sa cachette! Tout le monde voulait voir le miracle par leurs propres yeux! Jésus était vivant et réel à tous les villageois, et par la suite les villageois croyaient chaque parole qui a été prêché. Le miracle étonnant demeurait parmi les villageois, come un sujet du jour au jour pour plusieurs années après la croisade. En outre, le miracle avait beaucoup plus enflammé ma foi et m'a fait prêcher Jésus dans les croisades prochaines avec une conviction très profonde dans mon cœur, plus que jamais.

Le deuxième miracle s'est produit lors d'une croisade que j'ai tenue au Village Chalinze, région de la côte, à la fin du moi de Janvier 1989, qui a été parrainée par l’église « Elim Pentecostal Church ». De même, dans cette croisade les villageois étaient réticents à participer parce qu'ils ne croient pas aux miracles. Le premier jour de la croisade, il y avait très peu de gens présents. La plupart des participants se sont réunis dans un groupe, apportant avec eux une dame qui avait un unique genre de mutisme. Non seulement n’était-elle pas capable de parler même un mot pendant trois ans, mais aussi pendant toute la période. Elle chanta comme un coq tous les trois à quatre heures. Tous les villageois la connaissaient en raison de son unique genre de mutisme. La science médicale ne peut expliquer pourquoi un être humain pouvait chanter comme un coq! Les gens m'ont dit, "Prêcher, si la prière dans le Nom de Jésus peut faire cette dame parler, et d'arrêter le chant, puis nous allons croire à votre prédication et suivez votre Jésus."

Je leur ai dit, "Allez dans les rues inviter autant de personnes que vous pouvez faire venir voir ce miracle. Après une courte prière, elle va parler comme normal et le chant va cesser." Ils sont allés dans les rues et à un moment quelconque, tout le terrain était rempli avec des centaines de personnes anxieuses de voir le miracle. Il est extrêmement difficile d'imaginer quel aurait été le résultat! Après une courte prière, la dame parlait normalement, et le chant cessa illico. Quatre heures s'étaient écoulées, et il n'y avait aucun signe de chant. Ils l’ont à nouveau observée pendant toute la nuit, malgré cela et à la surprise de tous, le chant était l'histoire! Le lendemain, presque tout le village a été attiré a participer et des centaines de personnes se sont livrées au Christ. Cela a continué tous les jours jusqu'au dernier jour de la croisade. Ce miracle est autant devenu le discours du village pour un certain nombre d'années après la croisade.

Parmi les dix croisades de Kakobe, la dernière a été tenue à Dar-es-Salaam sur les terrains de l'Église pentecôtiste de Kijitonyama à la fin du Février 1989. Après cette croisade, il avait fallu prendre un peu de temps pour communiquer avec tous les pasteurs d'accueil des dix croisades afin de savoir si une suivie intense et sérieuse sur les nouveaux convertis qui ont décidé pour le Christ après les croisades s’effectuait. Son intérêt dès le début n'était pas seulement de porter du fruit dans les croisades, mais de s'assurer que son fruit est resté, parce qu'il avait conviction dans son cœur que c'est la volonté du Père (Jean 15:16; 1 Thessaloniciens 3:5,8). En faisant l’évaluation sur place du travail accompli, il exprima sa consternation devant le fait que la plupart des pasteurs d'accueil n'avait pas d’intérêt à faire une suivie sur les nouveaux convertis. Ils n’avaient evidement point accorde une attention particulière à la question de Croisades de Guerison Miraculeuse, mais plutôt comme un simple divertissement. La chose drôle est, même si tout ce que le resultat était reel, certains d'entre eux ont pris leurs vacances immédiatement après les croisades. Cette évaluation a fait Kakobe à chercher le visage de Dieu au sérieux, et se renseigner sur lui s'il devait continuer dans cette direction, ou autrement. Après avoir prié pendant environ un mois et demi, le Seigneur lui a ordonné de bien démarrer une église « Full Gospel Bible Fellowship » de sorte qu'il pouvait produire des fruits et les faire demeurer.

Au mi Avril 1989, Kakobe a réuni 13 jeunes convertis et campèrent dans sa maison d'habitation à Kijitonyama située en Dar-Es-Salaam pour une formation tendue de deux semaines de cours d'étude bibliques. Le dimanche suivant du 30 Avril 1989, il a commencé ses services religieux avec 13 fidèles à l'école primaire « Jamhuri Primary Shool » aux terrains de Mnazi Mmoja dans la région de Dar-Es-Salaam. La Parole du Seigneur à Kakobe a donc été accomplie. A partir de cela, Kakobe était maintenant un pasteur et plus était encore à venir! Ayant également en tête l’idée de la formation des pasteurs, quelques mois plus tard, il a commencé des cours bibliques.

mainbuilding

Dès ce début humble, jusqu'à présent, Kakobe supervise maintenant une méga-église en Dar-Es-Salaam qui est l'église mère, et a personnellement formé et envoyé dans les champs du Seigneur, plus de 700 pasteurs. Le dimanche 7 Mars 1993, il a ordonné le premier lot de 28 pasteurs (19 pasteurs et 9 pasteurs adjoints), et les chargea d'ouvrir 19 premières Eglises succursales (ou Eglises filles), dans toutes les villes régionales, de ce fait 19 sièges sociales en Tanzanie continentale ont été crées. Vers Février 2000, avait déjà planté plus de 400 églises branches (ou Eglises filles) dispersés dans toutes les régions et les districts de la Tanzanie continentale.

Quel est le secret derrière cette œuvre admirable? Des signes et des prodiges dans le ministère de Kakobe ont certainement joué un rôle majeur de renverser les forteresses et en baissant tout ce que se rehausse contre la connaissance de Dieu en Tanzanie, un pays avec un bon pourcentage de musulmans. Dans ses propres mots, l'évêque Kakobe explique, «Un gagneur d'âmes, est un pêcheur d'hommes (Matthieu 4:18-19). Nous sommes des pêcheurs d'hommes. Dans la pêche, un pêcheur va utiliser un appât pour couvrir les barbes et la pointe acérée d'un hameçon. Pêcheurs utilisent des vers, des insectes ou de petits poissons comme appâts de pêche qui attirent les poissons. Comme le poisson est attiré de mordre l'hameçon, il se s'empale sur le crochet qui est attaché à la ligne de la canne à pêche, et par conséquent, il est capturé par le pêcheur. Un pêcheur ne peut simplement utiliser l’hameçon sans appât et attendre des résultats prometteurs. Le poisson va s'enfuir d'un hameçon sans appât. Aussi, l'Evangile est plus transpercé que l'épée à double tranchant. Il est comme un hameçon. Un pêcheur d'hommes peut attraper des hommes plus facilement s'il utilise des appâts poisson "ou" appâts "hommes, si vous le souhaitez, sur le« crochet d'évangélisation ", qui est l'Evangile. les signes et les des merveilles dans ce cas sont utilisés comme appâts "poisson" ou "appâts pour attirer les hommes" non-croyants à entendre et à croire à l'Evangile.

choir side

Fondée sur ces motifs, Kakobe a effectué des centaines de Croisades de Guérison Miraculeuse de l'air intérieur et ouvert dans son pays depuis qu'il a fondé son Église. Ces croisades ont énormément contribué à la réussite d'implantation des églises. Par exemple, dans la seule année 2007, il a fait au total, 211 croisades de Guérison Miraculeuse en plein air dans 211 villes et villages différents dispersés dans toutes les régions et les districts de la Tanzanie continentale, ce la dans une période de 256 jours seulement, et à partir du 5 Janvier 2007 au village Mlali, dans les milieux ruraux de Morogoro, et se terminant le 17 Septembre 2007 au Ngerengere à Morogoro encore. Dans certains de ces jours, il a mené trois croisades par jour dans trois villes ou villages, l’une dans la matinée et l’autre dans l'après-midi, et le dernier dans la soirée. Dans quelques jours, il faisait deux croisades en deux différentes villes ou villages, chaque jour.

Dans l'ensemble, au sein de cette période de 256 jours, il a fait trois croisades chaque jour pendant 10 jours, deux croisades chaque jour pour 53 jours et une croisade quotidienne pendant 75 jours. Ainsi, au total le nombre de « jours de Croisade », si vous le voulez avait atteint 138 seulement, et les jours restant ont été utilisés pour se déplacer d'une région à l'autre, et aussi surveiller l'église mère à Dar-Es-Salaam. Il a fait ces croisades, non pas seulement dans des grandes villes, mais aussi dans des villages les plus reculés où aucune croisade n'a jamais eu lieu auparavant. Il s’agissait du village Mahurunga dans le milieu rural de la région de Mtwara au Sud-est du pays, à la frontière qui sépare la Tanzanie de la Mozambique (28 Juillet 2007), au village Wampembe dans le district de Nkasi dans le Sud-ouest au bord du lac Tanganyika (le 28 mai 2007), et à partir de Bwisya, île ukara dans le Nord-ouest (12 mai 2007) au Village Duga Maforoni dans le Nord-est, près de la Horohoro, à la frontière entre la Tanzanie et le Kenya (16 Août 2007), et du village de Kabanga en Occident à la frontière entre la Tanzanie et le Burundi (16 mai 2007); à Kilindoni, l'île de Mafia à l'Est (28 Juin 2007), et du village Njani Marikanda dans le district d’Arumeru (26 Mars 2007) et Loliondo (30 Mars 2007), à la fois au Nord dans le village Mpwayungu dans le district Chamwino, dans la zone centrale (12 Mars 2007), et à Tunduru bordant le Sud pays (30 Juillet 2007).

Après avoir dévoilé le secret derrière le ministère d'implantation des églises de Kakobe, nous voudrions faire un pas de plus et dire qu’après l'ordination du dernier lot de pasteurs, le dimanche 30 Janvier 2000, Kakobe a été comblé d’un grand désir d'ouvrir les Eglises succursales dans d’autres nations du monde. Toutefois, avant de continuer, il avait décidé de demander au Seigneur si son désir était en ligne avec la volonté du Seigneur pour son ministère à ce moment là.

mens side


Après la prière approfondie, le Seigneur lui eut clairement exhorté de ne pas le faire. Il lui eut plutôt rappelé de son appel à prêcher l'Evangile à de grandes foules dans plusieurs nations du monde avec manifestation des signes et des prodiges puissants. Il l’a également rappelé que, comme il avait été prédit en 1982, que la promesse devait être accomplie dans les "années plus tard" de son ministère. Le Seigneur lui donna aussi un plan pour la mise en œuvre de la mission. Il a dit que, quand il irait prêcher au niveau mondial, il aurait dû travailler en partenariat avec le Conseil mondial du Christ, en habilitant, équipant et donnant le soutien à des églises locales pour pouvoir accomplir leurs missions. Cependant, le Seigneur lui a dit qu'il devrait passer par une formation intensive jusqu'à ce un peu plus tard dans les dernières années où il serait totalement libéré pour ce genre de ministère. Il lui a dit qu’avant le temps donné, il continuerait à être occasionnellement libérer par anticipation dans le Ministère Internationale, puis retourner encore à continuer avec l'entraînement jusqu'à ce qu’il serait l'heure convenable. Le Seigneur a conclu en lui exigeant de se rappeler toujours que, il est très nécessaire être fidèle.

Cette réponse à ses prières lui a fait de se rappeler de ce qui s'était passé depuis quelques années, en 1996, après sa première Croisade Internationale de Guérison Miraculeuse dans la ville de Pune, en Inde, et aussi bien avant en 1999, après une autre Croisades de Guérison Miraculeuse dans la ville de Kandy en Sri Lanka, et dans les bidonvilles de Mathare dans la ville de Nairobi, au Kenya. Le grand nombre de gens qui se décidaient pour Christ et les innombrables signes véritables et des prodiges étonnants dans ces croisades ont pourtant laissé une marque sur l'histoire des Croisades de Guérison Miraculeuse dans ces villes. Par conséquent, chacune de ces croisades a été l’objet de l’ouverture de beaucoup de portes pour le Ministère International, mais comme Kakobe demanda au Seigneur le feu vert, l'Esprit ne lui permettait pas (Actes 16:6-7). Il était maintenant vivement clair que l'heure précise n'était pas encore venue. Kakobe était encore dans le désert de l'obscurité, étant moulé et formé par Dieu dans son pays natal, ce qui est la Tanzanie. Voir les Croisades Internationales de Guérison Miraculeuse qui lui étaient permises de faire occasionnellement n’étaient elles-mêmes qu’une partie de sa formation spirituelle.

Depuis l'an 2000, lorsque l'évêque Kakobe a reçu du Seigneur des lignes directrices pour son Ministère International, Dieu a continué à le libérer très occasionnellement au ministre de l'échelle internationale, mais l'impact de ses Croisades Internationales de Guérison Miraculeuse, a été phénoménale. En 2006, ses Croisades de Guérison en Corée étaient une surprise totale pour les organisateurs de Croisade « the Korea Revival Mission» qui ont dit, "Nous n'avons jamais rien vu de tel, avant!" En 2008, pour six jours seulement, son ministère avait secoué le pays tout entier du Burundi, et partout, la conversation n’était qu’au sujet de Jésus-Christ! De même, en mai 2010, son mandat de quatre jours de croisade historique de Guérison Miraculeuse dans la ville de Lubumbashi, en République démocratique du Congo, toute la ville et les villes voisines étaient prises d’ébahissement, et Jésus-Christ était vivant et réel pour les sceptiques. De même, en Août 2010, sa Croisade de Guérison Miraculeuse de cinq Journées du à Lusaka, en Zambie avait aussi fait Jésus-Christ l’objet de dialogue de la ville et le pays tout entier.

bishop mama 1Et maintenant, finalement! La nouvelle réconfortante attendue depuis bien trop longtemps est là! Le temps fixé est enfin là! Tout a commencé en 2010 sous la direction du Saint Esprit, lorsque le Ministères Internationales de l'évêque Zachary Kakobe a été enregistré aux Etats-Unis. Puis, après une retraite de prière très longue en Avril 16 2012, ce qui fait trente (30) ans après son appel au ministère paranormal, l’évêque Kakobe a finalement déclaré, «Par la grâce de Dieu, aujourd'hui, je suis totalement libéré par le Saint-Esprit dans pour le Ministère Internationale. Les dernières années sont maintenant arrivées! "Oui! L’évêque Zachary Kakobe est là, prêt à servir le Seigneur de la moisson comme son navire pour le renouveau à des nations. Son grand désir est de venir à votre ville pour une seule affectation, de soulever le Nom de Jésus en haut, et beaucoup plus en haut! Selon la volonté de notre Dieu et Père, à qui soit la gloire aux siècles des siècles! Amen! (Galates 1:4-5).

L’évêque Zachary Kakobe est le mari d'une femme appelée Hellen. Ils se sont mariés le 11 Décembre 1979 et ils ont quatre enfants.

Don Maintenantaccess buttons french 11access buttons french 15